Lettre 10 - A C.A. Furth, Allen & Unwin
Aller directement une autre traduction :
Traduit par Olivia
[Entre 1932 et 1937, Tolkien écrivit et illustra un court livre pour enfants intitulé Mr Bliss. Pour une description, voir Biography p. 163. Il fut montré à Allen & Unwin en même temps que Le Hobbit leur était soumis. Les éditeurs dirent qu'ils seraient heureux de l'accepter, à condition que Tolkien puisse réduire le nombre de couleurs des dessins.]

20 rue Northmoor à Oxford

Cher Monsieur,
           "Mr Bliss" est revenu en bon état. Je ne peux que dire que j'ai été surpris de recevoir votre aimable lettre le matin suivant. Je n'imaginais pas qu'il valait tant de dérangement. Les images me semblent essentiellement prouver que l'auteur ne sait pas dessiner. Mais si votre entreprise pense réellement qu'il vaut la peine d’être publié, j'essaierai de rendre les illustrations plus faciles à reproduire. Ce serait certainement une grande aide, si vous vouliez être aimable au point de m'appeler, comme vous l'avez suggéré, pour me donner quelques conseils. Actuellement je m'efforce d'obtenir une bourse pour la "recherche 1 ", en plus de mes activités habituelles, mais je peux trouver du temps libre dans un proche futur, d'autant plus que je suis libéré pour deux ans du fardeau des examens.
           Je suis aussi reconnaissant et agréablement surpris que les dessins pour "le Hobbit" puissent être utilisés. Je vous laisse déterminer la meilleure façon de les utiliser et de les reproduire. En fait le plan - la carte avec les runes - était destinée à être insérée dans le Chapitre I, en face de la première référence qui lui est faite : "un morceau de parchemin ayant l'air d'une carte", vers la fin du chapitre. L'autre carte dans le "home MS." venait à la fin, et le long et étroit dessin de « Mirkwood 2 » était au début. La 'porte du roi des elfes' venait à la fin du Chapitre VIII, 'la cité du lac' dans le Ch X, 'la porte de devant' dans le Ch XI après la description du premier aperçu qu'en ont les aventuriers : 'ils pouvaient voir les sombres cavernes s'ouvrir en un grand mur à pic'. En considérant le problème de plus près je vois que ceci concentre toutes les cartes et images, en place ou référence, vers la fin. Ce n'est dû à aucun plan, mais survient simplement parce que j'ai échoué à ramener les autres illustrations à une forme passable. On m'a aussi assuré que celles ayant un contenu géographique ou panoramique étaient les plus adaptées - même hors considération de mon incapacité à dessiner quoi que ce soit d'autre.
           J'en joins maintenant "6 de plus 3 ". Elles sont toutes évidemment déficientes, et en dehors de cela peuvent, toutes ou certaines, présenter des difficultés de reproduction. Aussi vous pourriez être assez réticent à considérer si tard toute complication supplémentaire, ainsi qu’un changement de plan. Par conséquent je ne serai ni offensé ni surpris si vous les retourniez, toutes ou n'importe laquelle. ...

Sincèrement votre,
J.R.R.Tolkien

Note :

  1. Tolkien était à ce moment titulaire d'une bourse de recherche Leverhulme
  2. Il y avait un dessin en noir et blanc dans la première édition anglaise et américaine de « The Hobbit », comme celui du chapitre 8, mais il n’a pas été utilisé dans les impressions suivantes. Cette illustration était présente tout au long des notes, et ce, jusqu’au numéro 37 dans « Images »
  3. Tout comme les cartes, Tolkien offrit au début seulement, les deux dessins dont il parle un peu après dans la lettre, lesquels étaient en noir et blanc. Les "six de plus"maintenant soumis représentaient vraisemblablement les dessins monochromes les plus délaissés qui furent utilisés dans la première édition.