Lettre 3 - Pour Edith Bratt, 26 Novembre 1915
Aller directement une autre traduction :
Traduit par Olivia
[Après avoir obtenu une mention en anglais à Oxford, Tolkien fut envoyé dans le Lancashire Fusiliers. Cette lettre a été écrite du Rugeley Camp à Staffordshire, où il s'entraînait. Au même moment il travaillait sur un poème intitulé " Kortirion parmi les Arbres" inspiré par Warwick, où Edith Bratt vivait. Le poème décrit une " ville pâlissante sur une petite colline" où " s'attardent encore les Compagnies Solitaires [...] les fées bénies et les elfes immortels." Pour le T.C.B.S., se référer à la lettre 5.]

            Une matinée habituelle, traînant et gelant puis trottant pour se réchauffer pour geler à nouveau ensuite. Nous avons fini par une heure de simulation de lancers de bombes. Repas après un après midi gelé. Durant les chaudes journées d'été nous redoublons les exercices, à toute vitesse et en sueur, et là nous restons à parler en plein air par groupes glacés. Thé puis une autre ruée. Je me suis battu pour avoir une place près de la cuisinière et j'ai grillé une tranche de pain sur la pointe d'un couteau: quelles journées! J'ai fait une version manuelle de " Kortirion". J'espère que ça ne te gênera pas que je l'envoie au T.C.B.S. Je veux leur envoyer quelque chose: je leur dois de longues lettres à tous. Je vais commencer une copie bien propre à l'encre pour toi et je l'enverrai demain soir, puisque je pense que je ne pourrai pas avoir plus d'une copie dactylographiée (c'est si long à faire). Non à bien y réfléchir je t'envoie la copie manuelle (qui est très nette) et ferai attendre le T.C.B.S., jusqu’à ce que je puisse en faire une autre.