Le Silmarillion

Date de la première parution : 1977, chez George Allen & Unwin.
Date de la première parution en français : 1978, chez Christian Bourgois Editeur.

Résumé : Constitué de nombreux textes variés et parfois parcellaires de Tolkien, et édités par son fils Christopher après sa mort, Le Silmarillion est la grande œuvre du Professeur, sur laquelle il travailla une énorme partie de sa vie. Ce livre se décompose en cinq parties.

La première est intitulée "L'Ainulindalë", et relate la genèse du monde créé par Tolkien : le Légendaire. Ilúvatar, dieu créateur unique, donne naissance aux Ainur, de purs esprits, à partir de sa pensée. Leur soumettant successivement trois thèmes, ceux-ci entonnent alors la Grande Musique, perturbée par la discorde de l'un des leurs, Melkor. Ilúvatar transforme alors cette Musique en vision, qu'il amène ensuite à l'existence. C'est la création d'Eä, l'univers, avec Arda en son sein. Certains Ainur descendent alors en Arda pour y compléter l'œuvre d'Ilúvatar, et seront connus comme étant les Valar. Mais Melkor les suit, augurant d'une ère de chaos en Arda. Un équilibre est cependant atteint et Arda est enfin terminée.

Vient ensuite "Le Valaquenta" qui nous présente les quatorze Valar et leurs caractéristiques, ainsi que les esprits moindres qui les ont accompagnés et les servent, les Maiar. Cette partie en fait de même pour Melkor et de ses serviteurs, dont Sauron et les Balrogs.

La troisième partie, "Le Quenta Silmarillion", est de loin la plus longue et s'étend sur trois Âges : l'Âge des Lampes, où le monde est éclairé par les Deux Lampes des Valar que Melkor finit par briser, causant la retraite des Valar en Aman ; l'Âge des Arbres, qui débute à l'apparition des Deux Arbres lumineux de Valinor et se termine peu après leur destruction ; et enfin le Premier Âge du Soleil, débutant au Premier Lever du Soleil. Le récit nous conte la défaite et la captivité de Melkor, l'éveil des Elfes, la longue marche de certains d'entre eux vers Aman, l'établissement d'autres en Beleriand, puis se focalise sur la branche des Noldor au sein de laquelle naît Fëanor, le créateur des Silmarils, trois somptueux joyaux. Une fois relâché, Melkor dresse les Noldor les uns contre les autres, détruit les Deux Arbres, vole les Silmarils et retourne dans son domaine en Terre du Milieu. Fëanor et les siens se rebellent alors contre les Valar, poursuivent Melkor mais sont maudits. Entretemps, les Valar créent avec les dernières productions des Deux Arbres le Soleil et la Lune. Retournés en Beleriand, les Noldor entraîneront leurs lointains parents dans une spirale descendante ponctuée de nombreuses guerres et tragédies les menant presque à la défaite. A cette époque, les Nains, les Orques et les Hommes apparaissent dans le récit, tour à tour, se retrouvant mêlés au destin des Noldor. C'est finalement d'un fils des Hommes et des Elfes, Eärendil, que viendra le salut, quand il obtiendra le pardon et l'aide des Valar. L'armée de ceux-ci affronte alors Melkor et finit par le vaincre, causant au passage la ruine définitive du Beleriand et la fin du Premier Âge. De nombreux Elfes partent alors en Aman.

La quatrième partie, "L'Akallabêth", nous apprend que les Hommes qui s'étaient alliés aux Elfes sont récompensés par le don d'une île, Númenor, où ils développeront une puissante civilisation tout au long de la majeure partie du Second Âge, établissant des comptoirs à l'ouest de la Terre du Milieu. Ces Hommes vont alors commettre l'erreur de capturer Sauron et de l'emmener en Númenor. Les Númenoréens, avides d'immortalité et dressés par Sauron contre les Valar, vont alors commettre l'erreur de vouloir envahir Aman. Les Valar en appellent alors à Ilúvatar, qui fait sombrer Númenor sous les eaux et retire Aman du monde. Seuls quelques fidèles survivent et établissent les royaume d'Arnor et de Gondor à l'ouest de la Terre du Milieu, où ils auront à affronter Sauron.

La dernière partie, "Les Anneaux de pouvoir et le Troisième Âge", aborde la création des Anneaux de pouvoir par les Elfes d'Eregion sous l'influence de Sauron, et la création de l'Unique par celui-ci dans le but de dominer les autres anneaux. Sont également contées les guerres qui s'ensuivirent, la première défaite de Sauron et les tribulations de l'Anneau Unique, ainsi que les grandes lignes de l'histoire de la Terre du Milieu durant le Troisième Âge.

Résumé par Dior